Conférence/ débat : « Inutile de se révolter ? Ce qu’il reste de la révolution égyptienne »

Jeudi 7 décembre 2017, 17h15-19h00, géopolis 2121

Le GRC vous invite à une conférence intitulée « Inutile de se révolter ? Ce qu’il reste de la révolution égyptienne », avec Youssef El Chazli.

Presque sept ans après le déclenchement de la révolution du 25 janvier ayant mis fin au règne de Hosni Moubarak, les grands espoirs qu’elle avait suscités semble bien lointains. Avec une restauration autoritaire sans merci, la répression de la jeunesse révolutionnaire, une situation économique catastrophique et un contexte régional de plus en plus instable, les Égyptiens semblent être, une fois de plus, condamnés au malheur politique. Que reste-t-il, cependant, de l’élan démocratique de 2011 ? A-t-il été complètement anéanti ? Quelles leçons tirer de ces sept années ? Serait-il « inutile de se soulever » ?

Youssef El Chazli est doctorant en science politique aux universités de Lausanne et de Paris 1. Il est membre associé au CRAPUL et au CEDEJ (Le Caire) et collabore occasionnellement à Mada Masr et Al-Shourouk.

Venez nombreux.se.s !
Le GRC

Publié dans Uncategorized | Commentaires fermés sur Conférence/ débat : « Inutile de se révolter ? Ce qu’il reste de la révolution égyptienne »

La Suisse coloniale et esclavagiste : rencontre avec le collectif Cooperaxion

Jeudi 30 novembre 2017, 17h15, salle 2121 de géopolis.

Le GRC a le plaisir de vous convier à une conférence intitulée « La Suisse coloniale et esclavagiste : rencontre avec le collectif Cooperaxion« .

L’arrivée des européens aux Amériques et en Afrique, la soumission des populations locales et le système colonial qui s’est instauré dans ces espaces a façonné notre société. Malgré sa disparition (au moins nominale) ses conséquences, son idéologie et sa mission civilisatrice persistent jusqu’à nos jours. Même si elle n’a pas été une puissance coloniale ou maritime, la Suisse a été profondément impliquée dans le vaste réseau Européen de commerce colonial, a contribué à sa manutention et a ainsi été marquée par son discours.

A travers de son projet en Suisse, le collectif Cooperaxion s’interroge sur les vestiges du colonialisme en Suisse et cherche à sensibiliser l’opinion publique sur l’implication de la Suisse et des personnalités suisses dans le système colonial et sur ses conséquences.

Cooperaxion est une fondation active au Brésil, au Libéria et en Suisse depuis plus d’une décennie. Elle promeut à travers des projets concrets la responsabilité sociale sous les anciennes routes du commerce transatlantique d’êtres humains et de marchandises.

Ces trois pays sont différemment marqués par les conséquences du système colonial. Au Brésil, Cooperaxion est alliée à neuf communautés quilombolas dans leur lutte pour la reconnaissance de leur territoire et pour des nouvelles perspectives sociales et économiques locales. Au Libéria, en partenariat avec les organisations locales YOCADS et Green Cities, Cooperaxion s’engage dans la promotion sociale et économique de la jeunesse des communautés urbaines à Monrovia. En Suisse, à travers des visites guidées, des événements et des cartes interactives, Cooperaxion développe un projet d’éducation et procure sensibiliser l’opinion publique sur l’implication de la Suisse et des personnalités suisses dans le système colonial et ses conséquences.

Venez nombreux.se.s !

Le GRC

Publié dans Conférence-débat, Discussion, Impérialisme, Migration, racisme et xénophobie, Suisse, Uncategorized | Commentaires fermés sur La Suisse coloniale et esclavagiste : rencontre avec le collectif Cooperaxion

Conférence/discussion : « les luttes de l’immigration, une force politique autonome ? »

Le jeudi 23 novembre 2017, 17h15, géopolis 2121.

Le Groupe Regards Critiques a le plaisir d’inviter deux militant.e.s du Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires, et vous convie donc à une séance qui portera sur les luttes de l »immigration en France.

Plus précisemment, ces deux militant.e.s viendront présenter le FUIQP, puis il s’agira de discuter de l’articulation de l’oppression de classe, de race, et de sexe, et de la possibilité de construction d’une force politique autonome des immigrations et des quartiers populaires.

On se réjouit de vous y retrouver !

Le GRC

Publié dans Apartheid, Conférence-débat, Discussion, Impérialisme, Migration, racisme et xénophobie, Politique, Révolution, mouvements sociaux, Uncategorized | Commentaires fermés sur Conférence/discussion : « les luttes de l’immigration, une force politique autonome ? »

Dernières conférences du semestre

Petit point agenda pour vous annoncer nos dernières conférences du semestre qui se dérouleront les jeudis, à 17:15 en salle 2121 de Géopolis

Le jeudi 23 novembre, nous aurons le plaisir de recevoir deux membre du FUIQP 59/62 (Front uni des immigrations des quartiers populaires).

Le jeudi 30 novembre, une conférence sur la Suisse coloniale avec le collectif Cooperaxion

Le jeudi 7 décembre, pour notre dernière session du semestre, nous parlerons des dynamiques d’engagements d’activistes en Egypte au début de la révolution et leur sort aujourd’hui, avec Youssef al-Chazli.

Sortez vos agendas, on vous y attend nombreux.ses!
Le GRC

Publié dans Uncategorized | Commentaires fermés sur Dernières conférences du semestre

Conférence: « L’évolution de la question kurde en Irak »

 

le jeudi 16 novembre, à 17:15 en salle 2121 de Géopolis,

Le Groupe Regards Critiques a le plaisir de vous invitez à sa prochaine conférence: intitulée « L’évolution de la question kurde en Irak » :

Depuis leur annexion à l’Etat irakien, les Kurdes se sont mobilisés à de multiples reprises contre les gouvernements successifs de Bagdad pour la reconnaissance de leurs droits nationaux, politiques et culturels. Dès 1992, à la suite de la guerre du Golfe de 1991, les Kurdes ont créé, à travers la mise en place du Gouvernement régional kurde et ses différentes institutions, une autonomie régionale. L’invasion américaine et britannique de l’Irak en 2003 a permis de maintenir et renforcer cette autonomie, reconnue dans la constitution irakienne de 2005.
L’autonomie renforcée en 2003, la « mort de l’Etat irakien » annoncée depuis plus d’une décennie et le chaos régional créé par les conflits irakien et syrien semblaient mettre fin à la question kurde en Irak à travers une indépendance ou une relation confédérale avec l’Irak.
Les récents évènements en Irak ont mis fin à cet optimisme, renforcé par le référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien, et mis en évidence un fort consensus régional et global sur le maintien du statu quo.
Le recours à la force par le gouvernement central de Bagdad soutenu par l’Iran, la Turquie et la Syrie et les Etats-Unis pousse à ne pas exclure un nouveau cycle conflictuel et répressif dans toutes les parties du Kurdistan ni les risques de nouvelles guerres à cause des rivalités internes et régional
avec Ozcan Yilmaz, chargé de cours en histoire internationale à l’Université de Genève/GSI,
il a obtenu son doctorat en études internationales à l’IHEID de Genève avec sa thèse portant sur l’évolution du nationalisme kurde en Turquie.
Ses recherches portent sur l’histoire des relations internationales, du nationalisme kurde, du Moyen-Orient, de l’Empire ottoman et de la Turquie contemporaine.
Dans le cadre du Bachelor en Relations Internationales de l’Université de Genève, il enseigne l’histoire transnationale des XIXe et XXe siècles, l’histoire de la diplomatie multilatérale et des organisations internationales, l’histoire du Moyen-Orient contemporain et de la Turquie moderne. Il enseigne également au sein du Master Moyen-Orient du GSI.

On se réjouit de vous voir nombreux.ses!
Le Groupe Regards Critiques

Publié dans Uncategorized | Commentaires fermés sur Conférence: « L’évolution de la question kurde en Irak »

Prochaines activités

Bonjour à toutes et tous!

Vous trouverez ci-dessous l’agenda des prochaines activités organisées par le Groupes Regards Critiques:

Jeudi 24 novembre: Vide Grenier de le revue Nouvelles Questions Féministes et apéritif: Vente d’anciens numéro de la revue NQF à prix sympa!

Jeudi 1er décembre: Conférences sur Charles Mills, Anouk Essyad

Mardi 6 décembre: Projection du documentaire A pesar de todo et discussion avec le réalisateur Juan Carlos Travieso (cinéaste cubain)

De plus amples informations suivront prochainement!

Publié dans Uncategorized | Commentaires fermés sur Prochaines activités

C’est bientôt l’été!

Bonjour à toutes et tous!

Le semestre de printemps 2017 touche à sa fin! Nous sommes en train de préparer une nouveau cycles de conférences pour le semestre d’automne!

Vous pouvez également suivre nos activité sur notre page facebook à l’adresse suivante: https://www.facebook.com/grouperegardscritiques/?fref=ts

Publié dans Uncategorized | Commentaires fermés sur C’est bientôt l’été!

Brocante Nouvelles Questions Féministes & apéritif

https://scontent.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/15107198_1815825231962531_6395700396678080006_n.jpg?oh=7c3a4a3848af7dd7820674c6ff5e46f5&oe=58BA817BEn collaboration avec la revue Nouvelles Questions Féministes, et à l’occasion de la parution de son dernier numéro « Féminismes dans les pays arabes », le Groupes Regards critique organise un apéro/brocante au cours de laquelle vous pourrez vous procurer des exemplaires de la revue. Ainsi, pour tout numéro récent acheté, vous pourrez choisir gratuitement trois numéros plus anciens. Un apéritif sera par ailleurs proposé par le Groupe Regards Critiques !

Jeudi 24 novembre 2016 UNIL-Mouline Géopolis salle 2121 dès 17h15

Fondée en 1981 par Simone de Beauvoir, Christine Delphy, Claude Hennequin et Emmanuèle de Lesseps, NQF fait suite à la revue Questions féministes créée en 1977. Depuis 2001, NQF s’est dotée d’un comité de rédaction franco-suisse, sous la responsabilité de Christine Delphy (CNRS, Paris) et Patricia Roux (ancienne professeure de l’Université de Lausanne). Incluant plus de 40 femmes, ce comité se veut le carrefour d’expériences multiples : par les ancrages disciplinaires de ses membres (anthropologie, droit, géographie, histoire, linguistique, littérature, philosophie, science politique, sociologie), par sa composante intergénérationnelle, par la diversité des formes d’engagement de ses membres.

Cette revue francophone internationale diffuse des articles scientifiques dans les disciplines des sciences humaines et sociales, qui examinent les processus sociaux à l’origine des inégalités et des discriminations de genre. Elle vise à améliorer et à diffuser les connaissances dans le domaine des études sur le genre ou études féministes par l’animation du débat scientifique et la circulation des savoirs dans ce champ de recherche, notamment en traduisant des articles de langue étrangère et en accueillant des textes concernant toutes les aires géographiques. Ainsi, elle publie des recherches empiriques comme des réflexions théoriques, en privilégiant les travaux qui analysent les effets structurels des rapports sociaux de sexe. Tous les sujets sont abordés : travail, éducation, justice, famille, sexualité, santé, mouvements sociaux, médias… Par ailleurs, en accordant une large place aux recherches qui étudient comment divers systèmes de hiérarchisation sociale contribuent à produire des configurations particulières du système de genre, elle s’inscrit en cela dans le sillage des études sur l’imbrication des rapports sociaux. Finalement, elle s’adresse à celles et à ceux (pouvoirs publics, associations, étudiant·e·s…) qui souhaitent transformer ces rapports sociaux et trouver les moyens intellectuels de construire l’égalité.

On espère vous y voir nombreux et nombreuses !

Le Groupe Regards Critiques (GRC)

Publié dans Féminisme, Genre et sexualité | Commentaires fermés sur Brocante Nouvelles Questions Féministes & apéritif

Hezbollah: l’économie politique du parti de Dieu

https://scontent-amt2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/15032746_1810981475780240_6785954562404224910_n.jpg?oh=0cc769e0337162af66fb1695db28fbb5&oe=58CC3C52

Le Groupe Regards Critiques organise une conférence intitulée :

Hezbollah: l’économie politique du parti de Dieu

Avec Joseph Daher, docteur en développement à l’université de la «School of Oriental and African Studies», Londres, assistant doctorant à l’Université de Lausanne, et fondateur du blog Syria Freedom Forever

Peu de partis politiques ont été aussi mal compris, ou aussi fermement condamné, comme le Hezbollah libanais. Joseph Daher présentera son livre « Hezbollah : the political economy of the party of God » qui met en avant une nouvelle façon de voir le Hezbollah: à travers le prisme de l’économie politique.

En dépassant les approches les plus courantes sur le parti libanais qui se concentrent sur le discours religieux ou des questions militaires, Joseph Daher tente d’analyser le parti dans sa globalité dans un contexte politique et socio-économique spécifique.

Le livre observe également les liens historiques du parti avec son sponsor principal, l’Iran, ses médias et sa diffusion culturelle, et son rapport avec les politiques économiques occidentales, et le système politique confessionnel libanais. L’auteur porte une attention particulière sur les positions du parti concernant les droits des travailleurs-euses et les questions relatives aux femmes

On vous attend nombreuses et nombreux,

Le Groupe Regards Critiques (GRC)

Publié dans Guerre, Impérialisme | Commentaires fermés sur Hezbollah: l’économie politique du parti de Dieu

Interdire la mendicité: est-ce un crime d’être pauvre?

https://scontent-amt2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/14980848_1810983172446737_1965387447704759045_n.jpg?oh=6b3007baf7dfaa2bd063067453a9879e&oe=588C1342

Le Groupe Regards Critiques organise une conférence intitulée :

Interdire la mendicité: Est-ce un crime d’être pauvre?

Lundi 14 novembre 17h15 à 19h, UNIL-Mouline, Géopolis salle 2227

La majorité du Grand Conseil vaudois a décidé d’approuver l’initiative de l’UDC visant à interdire la mendicité dans le canton. Un comité citoyen porté par différentes associations et organisations politiques a décidé de lancer un référendum pour combattre cette interdiction. Le texte porte atteinte à l’un des droits les plus fondamentaux de la personne humaine : demander de l’aide quand on n’a plus rien. Cette loi aboutira au résultat de s’attaquer aux plus pauvres, et non à la pauvreté.

Qu’est-ce qu’une société qui criminalise le geste de l’aumône ?
Quelles seront les conséquences pour les personnes précaires dans le canton?
Que nous révèle l’exemple genevois, qui a interdit la mendicité en 2012?

Venez en discuter avec deux membres du comité référendaire:
Yan Desarzens, Directeur général de la Fondation Mère Sofia (soupe populaire à Lausanne)
Vincent Wenger, Auteur d’un mémoire à l’Unil sur la migration Rom à Lausanne

On vous attend nombreuses et nombreux,

Le Groupe Regards Critiques (GRC)

Publié dans Politique, Question sociale (travail, santé, éducation ect.), Suisse | Commentaires fermés sur Interdire la mendicité: est-ce un crime d’être pauvre?