Conférence “Écosocialisme ou catastrophe!”

En NEF273, bâtiment Internef à l’Unil

Jeudi 12.05.2022 à 18h00

“ Le capitalisme ne peut exister sans croissance. Il a besoin d’une expansion permanente de la production et de la consommation, de l’accumulation du capital, de la maximisation du profit. Ce processus de croissance illimitée, basé sur l’exploitation des énergies fossiles depuis le 18ème siècle, conduit à la catastrophe écologique, au changement climatique, et menace l’extinction de la vie sur la planète. Les 26 conférences COP de l’ONU sur le changement climatique de ces 30 dernières années témoignent de l’absence totale de volonté des élites dirigeantes d’arrêter la course vers l’abîme.

Toute véritable alternative à cette dynamique perverse et destructrice doit être radicale, c’est-à-dire s’attaquer aux racines du problème : le système capitaliste, sa dynamique d’exploitation et d’extractivisme, son productivisme aveugle et obsessionnel. L’ecosocialisme est une alternative radicale, qui associe les idées fondamentales du socialisme et les impératifs écologiques. Il implique l’appropriation sociale des principaux moyens de production et une planification démocratique, participative et écologique. Les principales décisions sur les priorités de production et de consommation seront décidées par les gens eux-mêmes, afin de satisfaire les besoins sociaux réels tout en respectant les limites écologiques de la planète.”

Nous nous réjouissons de vous y voir nombreux, -euses!

Conflit Ukraine – Russie : contexte, analyse, perspectives.

Jeudi 3 mars à 16h30

Geopolis 2137

Le régime de Vladimir Poutine a amassé plus de 150 000 soldats russes aux frontières de l’Ukraine. Les développements actuels sont graves et extrêmement dangereux pour la paix. Nous assistons à la plus grande mobilisation de forces militaires en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. Si le peuple ukrainien est le premier touché, les menaces concernent tous les acteurs impliqués dans la spirale belliqueuse de la crise actuelle, en particulier tous les peuples d’Europe. Les conséquences d’une guerre seront horribles, à la fois en termes humains et en termes d’aggravation des relations entre les puissances impériales dotées d’armes nucléaires.

Qu’est-ce qui explique la crise actuelle ? Comment en sommes-nous arrivés là et quels sont les rôles des différents pouvoirs ? Que veut Poutine et quelle est sa stratégie actuelle? Comment les forces politiques progressistes ukrainiennes et russes voient-elles la situation ? Et pourquoi leurs points de vue sont-ils absents dans les débats médiatiques occidentaux ?

Conférence-débat donnée par Hanna Perekhoda, doctorante à l’Institut d’études politiques de l’Université de Lausanne.

Nous nous réjouissons de vous y voir nombreux, -euses!

Toutes les actualités de l’évènement sur notre page Facebook :

https://www.facebook.com/events/3089136644654275/?ref=newsfeed

Annulé: « I Am Not Your Negro »(2016)

Nous sommes désolés de vous informer que la projection n’aura malheureusement pas lieu. On se réjouit néanmoins de vous revoir le semestre prochain!

De Raoul Peck

Lundi 6 décembre à 16h30

à Zelig

Pour clôturer ce semestre d’automne le Groupe Regards Critiques vous propose de se réunir autour d’un film suivi d’une discussion!

Inspiré des écrits de James Baldwin, qui s’efforcé à repenser la notion de race aux États-Unis à travers son histoire et les assassinat de Martin Luther King Jr., Medgar Evers et Malcolm X, « I Am Not Your Negro » est une méditation sur l’identité afro-américaine, une invitation à remettre en question les fondements de ce que représente l’Amérique. 

Des images d’archives, mêlées aux mots de l’écrivain, nous permettent de mieux saisir une problématique qui dépasse la question de la race et englobe une véritable problématique sociétale qui déchire encore aujourd’hui les USA.

Nous nous réjouissons de vous y voir nombreux·euses!

Conformément au mesures décrétées par l’Université de Lausanne chaque participant devra etre muni d’un Certificat Covid et porter le masque durant toute la durée de la séance.

Toutes les actualités de l’évènement sur notre page Facebook: https://www.facebook.com/grouperegardscritiques

Violences faites aux femmes : quand les droits reproductifs sont bafoués

Jeudi 18 novembre à 16h30

Geopolis 2235

Les droits sexuels et reproductifs, sujet au cœur des enjeux féministes contemporains, peuvent représenter de véritables violences quand ils sont restreints ou violés.Quels sont les développements relatifs à ces droits et quelles sont les forces qui œuvrent à leur démantèlement dans des pays comme les États- Unis ou la Pologne ? Quel est l’impact de ces formes de violence, en particulier sur les personnes marginalisées ou précaires ? Comment se mobiliser collectivement, notamment dans le cadre de la convergence des luttes, autour de ces problématiques ?

Pour discuter ces questions nous vous invitons à notre prochaine séance animée par:

Paola Daher, Senior Global Advocacy Advisor au Centre pour les Droits Reproductifs et co-créatrice de Hammam Radio

Nous nous réjouissons de vous y voir nombreux·euses!

Conformément au mesures décrétées par l’Université de Lausanne chaque participant devra etre muni d’un Certificat Covid et porter le masque durant toute la durée de la séance.

Toutes les actualités de l’évènement sur notre page Facebook: https://www.facebook.com/grouperegardscritiques

Où va l’impérialisme US après le retrait des troupes états-uniennes d’Afghanistan ?

Jeudi 28 octobre à 16h30

Geopolis 2235

Comment peut-on caractériser le retrait des troupes américaines d’Afghanistan? Est-il comparable à la défaite en Irak? Maintenant que les États-Unis ont officiellement retiré leurs troupes d’Afghanistan, quelle forme va prendre l’impérialisme américain ? Quelle stratégie diplomatique et militaire vont-ils adopter?Quelle sera la place occupée par les États-Unis. dans les rapports de force diplomatiques au Moyen-Orient ?

Pour discuter ces questions nous vous invitons à notre prochaine séance animée par Joseph Daher, universitaire et militant internationaliste.

Nous nous réjouissons de vous y voir nombreux·euses!

Conformément au mesures décrétées par l’Université de Lausanne chaque participant devra etre muni d’un Certificat Covid et porter le masque durant toute la durée de la séance.

Toutes les actualités de l’évènement sur notre page Facebook: https://www.facebook.com/events/3089136644654275/?ref=newsfeed

Quels enjeux autour de l’initiative pour les transports publics gratuits ?

Conférence-débat avec: Franziska Meinherz: Membre du Comité d’initiative,Conseillère communale (Ensemble à Gauche), docteure (EPFL) spécialiste en mobilité et urbanisme.

Jeudi 7 octobre 2021 à 16h30 à Géopolis salle 2235 

Une initiative vient d’être lancée, notamment par le POP, solidaritéS et la Grève du climat, pour la gratuité des transports publiques dans le canton de Vaud. Quels enjeux écologistes et sociaux cette initiative soulève-t-elle ? Quelles leçons peut-on tirer à partir des régions qui ont déjà introduit une telle mesure ? Comment les transports publics seraient-ils financés ?

Nous nous réjouissons de vous y voir nombreux·euses!

Conformément au mesures décrétées par l’Université de Lausanne chaque participant devra etre muni d’un Certificat Covid et porter le masque durant toute la durée de la séance.

AVS 21 : les femmes sont en colère !

30 septembre 2021 à 16h30

à Geopolis 2235

En juin dernier, le Conseil national adoptait le projet AVS 21 qui prévoit une augmentation de l’âge de la retraite féminine de 64 à 65 ans.  Cependant, la majorité de la population a déjà voté deux fois contre une augmentation de l’âge de la retraite, en 2004 puis en 2017. Le rejet de ce projet est également au cœur des multiples revendications exprimées dans les mobilisations féministes, tandis que les syndicats exigent du Parlement qu’il améliore la situation des femmes plutôt que de réformer l’AVS sur leur dos. 
Pour discuter des enjeux de ce projet qui vont bien au-delà de l’augmentation de l’âge de retraite, nous vous invitons à cette conférence avec Michela Bovolenta, secrétaire centrale du Syndicat des Services Publics.
Nous nous réjouissons de vous y voir nombreux·euses!

Conformément au mesures décrétées par l’Université de Lausanne chaque participant devra etre muni d’un Certificat Covid et porter le masque durant toute la durée de la séance.

Grève pour l’Avenir : Pourquoi se mobiliser à l’université ?

Jeudi 13 mai à 16h30 sur  Zoom : https://unil.zoom.us/j/6413848293 

Discussion introduite par:  Steven Tamburini, militant de la Grève du Climat et solidaritéS, membre du Syndicat des Services Publics (SSP) et engagé au sein de la Grève pour l’Avenir

La Grève pour l’Avenir, mouvement initié par la Grève du Climat en 2019 et composé de mouvements sociaux (Grève féministe ou Extinction Rebellion), syndicats (Unia, SSP, SIT, etc.), associations et ONGs (Alliance Climatique, Greenpeace, Grands-parents pour le Climat, etc.) ou de groupes autonomes et progressistes, organisera sa première journée de grèves et mobilisations le vendredi 21 mai prochain partout en Suisse ! Pour mieux comprendre ce nouveau et récent mouvement, quatre axes seront développés :

  • Les origines et buts initiaux ou actuels du mouvement de la Grève pour l’Avenir ;
  • Comment s’organise la Grève pour l’Avenir, qui sont les organisations et personnes mobilisées, quelles sont leurs revendications et messages principaux, les convergences positives et les difficultés ;
  • Globalement ce qu’il se passera concrètement le vendredi 21 mai partout en Suisse et, plus spécifiquement, pourquoi et comment se mobiliser sur les lieux de formation et notamment à l’université ;
  • Les perspectives et priorités politiques qui se dessinent au-delà du 21 mai pour la Grève pour l’Avenir.

Chacun de ces points intégrera une analyse plus spécifique (mais pas uniquement) à la place des collectifs universitaires, les liens avec les associations et organisations syndicales s’y mobilisant, ce qu’il y sera ou peut être encore fait, enfin, les perspectives politiques que nous devons construire, ici et maintenant, sur les lieux de formation et de manière unitaire.

 

Palestine: apartheid, colonialisme, solidarité internationale

Jeudi 20 mai à 16h30 sur Zoom :  https://unil.zoom.us/j/6413848293 

La Nakba, l’expulsion de masse des Palestinien.ne.s, réalisée par l’armée des forces sionistes dans le cadre de la création de l’état d’Israël, a débuté en novembre 1947.  Aujourd’hui, 74 ans plus tard, la Nakba se poursuit avec l’occupation, le nettoyage ethnique,  la colonisation de peuplement et un régime d’apartheid .

La campagne suisse « Apartheid Free Zone » zone libre d’apartheid israélien, s’inspire de l’histoire du mouvement anti-apartheid en Afrique du Sud mené par L’ANC. Cette lutte a généré un énorme élan de solidarité à travers le monde et la pression internationale a contribué à la chute du régime raciste de l’apartheid sud- africain. Si hier l’apartheid était inacceptable en Afrique du Sud, aujourd’hui l’apartheid est inacceptable en Israël/Palestine. Pour discuter de la situation en Palestine et de la campagne Apartheid free Zone, le Groupe Regards critiques vous invite à une conférence avec Mary Honderich et Mona Dennaoui, militantes du collectif AFZ Genève.

Pourquoi s’opposer à la Loi sur le terrorisme le 13 mai?

Jeudi 6 mai à 16h30 sur Zoom 

Lien Zoom : https://unil.zoom.us/j/97973813977

Conférence publique avec:  Alicia Giraudel – juriste à Amnesty international

Le 13 juin prochain, nous sommes appelé·e·s à nous prononcer sur la loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme (MPT). Cette nouvelle loi donne à la police un pouvoir démesuré, sans surveillance judiciaire et qui permet de mener des enquêtes clandestines contre des personnes n’ayant commis aucune infraction et même contre des enfants. Sous couvert de lutte contre le terrorisme, cette loi d’exception menacerait en fait gravement nos libertés démocratiques et représenterait un risque majeur de dérives autoritaires.

L’introduction d’une définition floue et extensive de « terroriste potentiel » est l’élément central de cette loi. Toute personne menaçant ou cherchant à influencer l’ordre étatique pourrait être qualifiée de terroriste potentiel. Cela justifierait ainsi la surveillance de personnes actives dans les mouvements sociaux (grève des femmes, grève du climat par exemple) ou dans la solidarité avec des occupants (ZAD, immeubles vides…), ou encore dans la solidarité avec des peuples ou communautés opprimées en lutte (Kurdes au moyen orient, ouïgours en Chine, afro-américains aux Etats-Unis, etc.).

Mais au-delà du non-respect de ce qu’il est convenu d’appeler « l’État de droit », cette loi aura des conséquences politiques très inquiétantes. Elles ouvrent notamment la possibilité de légitimer et de développer une islamophobie d’État qui pourra s’appuyer sur des dispositifs légaux particulièrement pernicieux. La stigmatisation et la violation des droits des personnes musulmanes vont se renforcer en même temps que la criminalisation des organisations musulmanes et des mouvements de libération.

Pour discuter des enjeux de cette loi qui vont donc bien au-delà de la lutte contre le terrorisme et pour répondre à vos questions, nous vous invitons à cette conférence en ligne avec Alicia Giraudel, juriste à Amnesty International.  Nous nous réjouissons de vous y voir nombreux·euses!