C’est bientôt l’été!

Bonjour à toutes et tous!

Le semestre de printemps 2017 touche à sa fin! Nous sommes en train de préparer une nouveau cycles de conférences pour le semestre d’automne!

Vous pouvez également suivre nos activité sur notre page facebook à l’adresse suivante: https://www.facebook.com/grouperegardscritiques/?fref=ts

Publié dans Uncategorized | Commentaires fermés sur C’est bientôt l’été!

Brocante Nouvelles Questions Féministes & apéritif

https://scontent.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/15107198_1815825231962531_6395700396678080006_n.jpg?oh=7c3a4a3848af7dd7820674c6ff5e46f5&oe=58BA817BEn collaboration avec la revue Nouvelles Questions Féministes, et à l’occasion de la parution de son dernier numéro « Féminismes dans les pays arabes », le Groupes Regards critique organise un apéro/brocante au cours de laquelle vous pourrez vous procurer des exemplaires de la revue. Ainsi, pour tout numéro récent acheté, vous pourrez choisir gratuitement trois numéros plus anciens. Un apéritif sera par ailleurs proposé par le Groupe Regards Critiques !

Jeudi 24 novembre 2016 UNIL-Mouline Géopolis salle 2121 dès 17h15

Fondée en 1981 par Simone de Beauvoir, Christine Delphy, Claude Hennequin et Emmanuèle de Lesseps, NQF fait suite à la revue Questions féministes créée en 1977. Depuis 2001, NQF s’est dotée d’un comité de rédaction franco-suisse, sous la responsabilité de Christine Delphy (CNRS, Paris) et Patricia Roux (ancienne professeure de l’Université de Lausanne). Incluant plus de 40 femmes, ce comité se veut le carrefour d’expériences multiples : par les ancrages disciplinaires de ses membres (anthropologie, droit, géographie, histoire, linguistique, littérature, philosophie, science politique, sociologie), par sa composante intergénérationnelle, par la diversité des formes d’engagement de ses membres.

Cette revue francophone internationale diffuse des articles scientifiques dans les disciplines des sciences humaines et sociales, qui examinent les processus sociaux à l’origine des inégalités et des discriminations de genre. Elle vise à améliorer et à diffuser les connaissances dans le domaine des études sur le genre ou études féministes par l’animation du débat scientifique et la circulation des savoirs dans ce champ de recherche, notamment en traduisant des articles de langue étrangère et en accueillant des textes concernant toutes les aires géographiques. Ainsi, elle publie des recherches empiriques comme des réflexions théoriques, en privilégiant les travaux qui analysent les effets structurels des rapports sociaux de sexe. Tous les sujets sont abordés : travail, éducation, justice, famille, sexualité, santé, mouvements sociaux, médias… Par ailleurs, en accordant une large place aux recherches qui étudient comment divers systèmes de hiérarchisation sociale contribuent à produire des configurations particulières du système de genre, elle s’inscrit en cela dans le sillage des études sur l’imbrication des rapports sociaux. Finalement, elle s’adresse à celles et à ceux (pouvoirs publics, associations, étudiant·e·s…) qui souhaitent transformer ces rapports sociaux et trouver les moyens intellectuels de construire l’égalité.

On espère vous y voir nombreux et nombreuses !

Le Groupe Regards Critiques (GRC)

Publié dans Féminisme, Genre et sexualité | Commentaires fermés sur Brocante Nouvelles Questions Féministes & apéritif

Hezbollah: l’économie politique du parti de Dieu

https://scontent-amt2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/15032746_1810981475780240_6785954562404224910_n.jpg?oh=0cc769e0337162af66fb1695db28fbb5&oe=58CC3C52

Le Groupe Regards Critiques organise une conférence intitulée :

Hezbollah: l’économie politique du parti de Dieu

Avec Joseph Daher, docteur en développement à l’université de la «School of Oriental and African Studies», Londres, assistant doctorant à l’Université de Lausanne, et fondateur du blog Syria Freedom Forever

Peu de partis politiques ont été aussi mal compris, ou aussi fermement condamné, comme le Hezbollah libanais. Joseph Daher présentera son livre « Hezbollah : the political economy of the party of God » qui met en avant une nouvelle façon de voir le Hezbollah: à travers le prisme de l’économie politique.

En dépassant les approches les plus courantes sur le parti libanais qui se concentrent sur le discours religieux ou des questions militaires, Joseph Daher tente d’analyser le parti dans sa globalité dans un contexte politique et socio-économique spécifique.

Le livre observe également les liens historiques du parti avec son sponsor principal, l’Iran, ses médias et sa diffusion culturelle, et son rapport avec les politiques économiques occidentales, et le système politique confessionnel libanais. L’auteur porte une attention particulière sur les positions du parti concernant les droits des travailleurs-euses et les questions relatives aux femmes

On vous attend nombreuses et nombreux,

Le Groupe Regards Critiques (GRC)

Publié dans Guerre, Impérialisme | Commentaires fermés sur Hezbollah: l’économie politique du parti de Dieu

Interdire la mendicité: est-ce un crime d’être pauvre?

https://scontent-amt2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/14980848_1810983172446737_1965387447704759045_n.jpg?oh=6b3007baf7dfaa2bd063067453a9879e&oe=588C1342

Le Groupe Regards Critiques organise une conférence intitulée :

Interdire la mendicité: Est-ce un crime d’être pauvre?

Lundi 14 novembre 17h15 à 19h, UNIL-Mouline, Géopolis salle 2227

La majorité du Grand Conseil vaudois a décidé d’approuver l’initiative de l’UDC visant à interdire la mendicité dans le canton. Un comité citoyen porté par différentes associations et organisations politiques a décidé de lancer un référendum pour combattre cette interdiction. Le texte porte atteinte à l’un des droits les plus fondamentaux de la personne humaine : demander de l’aide quand on n’a plus rien. Cette loi aboutira au résultat de s’attaquer aux plus pauvres, et non à la pauvreté.

Qu’est-ce qu’une société qui criminalise le geste de l’aumône ?
Quelles seront les conséquences pour les personnes précaires dans le canton?
Que nous révèle l’exemple genevois, qui a interdit la mendicité en 2012?

Venez en discuter avec deux membres du comité référendaire:
Yan Desarzens, Directeur général de la Fondation Mère Sofia (soupe populaire à Lausanne)
Vincent Wenger, Auteur d’un mémoire à l’Unil sur la migration Rom à Lausanne

On vous attend nombreuses et nombreux,

Le Groupe Regards Critiques (GRC)

Publié dans Politique, Question sociale (travail, santé, éducation ect.), Suisse | Commentaires fermés sur Interdire la mendicité: est-ce un crime d’être pauvre?

Les jeunesses forment la révolte: mobilisations des jeunes en France

https://scontent-amt2-1.xx.fbcdn.net/t31.0-8/14856189_1805651219646599_1717097176725857239_o.jpg

Le Groupe Regards Critiques organise une conférence intitulée:

Les jeunesses forment la révolte: mobilisations des jeunes en France

Avec Tarik Safraoui, militant anticapitaliste, impliqué dans la mobilisation contre la loi travail, et dans nuit debout et réalisateur engagé.

Jeudi 3 novembre de 17h15 à 19h, UNIL-Mouline Géopolis salle 2121

Entre les jeunes qui se sont révoltés en Mai 1968 à Paris jusqu’au jeunes qu’on dit auto-entrepreneurs, voire micro-entrepreneurs, et les jeunes qui pédalent aujourd’hui dans les rues des capitales européennes pour livrer des pizzas et gagner de quoi s’en acheter, il y a bel et bien des points communs, de la dépendance forcée au cercle familial, de la précarité généralisée, du manque de considération sociale et politique en passant par le mépris paternaliste de la part du patron, du professeur, du flic.

Quand on se révolte, on nous dit bien gentiment : « Ca te passera avec l’âge », mais … et si ça ne passait pas ? Si le point commun de tous ces jeunes, de celles et ceux qui se battent dans le mouvement « Black Lives Matter », de celles et ceux qui se battent en Palestine contre l’Apartheid, des jeunes qui se sont battus dans les luttes sociales traditionnelles ou pour les conditions d’études dignes et de celles et ceux qui se battent aux cris de « ZAD partout », « NO TAV » ou encore « Qui va faire la vaisselle ? Nous on fait la révolution » n’était pas justement de se passer le flambeau d’un espoir de changement révolutionnaire de la société ?

Les mouvements de la jeunesse grecque des années passées, la révolte des jeunes de banlieues en 2005 en France, ou encore les mobilisation contre le Contrat Première Embauche (CPE) ou contre la Loi Travail l’année passée rendent incontestable que la jeunesse joue un rôle particulier dans la lutte des classes à l’échelle internationale. Alors même qu’elle ne possède pas vraiment les moyens de bloquer toute la machine économique, la jeunesse inquiète les classes dominantes, que cela soit en soirées ou en manifestations.

Mais, et si le problème de la jeunesse était que quand on l’invite… elle ne vient pas seule. Peut être a-t-elle moins à perdre dans les luttes, peut-être est-elle moins aliénée, moins « blasée ». Mais, une chose est sûre: la jeunesse, moins contrôlable et plus spontanée, a une capacité à entrainer les luttes.

On vous attend nombreuses et nombreux,

Le Groupe Regards Critiques (GRC)

Publié dans Politique, Question sociale (travail, santé, éducation ect.), Révolution, mouvements sociaux | Commentaires fermés sur Les jeunesses forment la révolte: mobilisations des jeunes en France

LE REFUS DE PARVENIR

http://fixement.com/wp-content/uploads/2016/04/1.jpgLe Groupe Regards Critiques organise une conférence intitulée:

REFUS DE PARVENIR
AVEC le Centre International de Recherche sur l’Anarachisme (CIRA)

JEUDI 27 OCTOBRE 2016, A 17H15
SALLE 2121, GEOPOLIS (UNIL-MOULINE)

Le processus de démocratisation des études secondaires et supérieures en France, et plus généralement dans l’ensemble des pays industrialisés, s’est accompagné d’une disparition progressive de l’éducation populaire (presse ouvrière, universités populaires, cours du soir organisés par et pour des ouvriers…) À la volonté d’élever, par l’étude et par la lutte, la condition de la classe ouvrière toute entière, s’est substituée la volonté de « faire parvenir » ses enfants au moyen d’une scolarisation de plus en plus poussée.
On est passé d’une vision émancipatrice de la culture à une vision utilitariste.

L’idéologie méritocratique, qui rend chacun individuellement responsable de son destin, s’est imposée massivement. Car la première phase de démocratisation des études longues dans les années 1960 et 1970 a correspondu à un formidable accroissement des demandes en personnel qualifié du fait de la modernisation de l’économie.

Ce n’est plus le cas aujourd’hui où l’enseignement supérieur produit des diplômés en excès dans un contexte de concurrence mondialisée où la compétition scolaire commence de plus en plus tôt. N’est-ce pas le moment d’en finir pour de bon avec cette idéologie mortifère?

Venez nombreux et nombreuses,

LE GRC

Publié dans Actions critiques, Politique, Révolution, mouvements sociaux | Commentaires fermés sur LE REFUS DE PARVENIR

Un impérialisme à la Suisse : état des lieux d’une question taboue

https://scontent-amt2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/14650254_1793946254150429_4940289770542084351_n.jpg?oh=75af2b5032607864d20d24b2a3ff0578&oe=58CB250ELe Groupe Regards Critiques organise une conférence intitulée:
« Un impérialisme à la Suisse : état des lieux d’une question taboue«

Avec Isabelle LUCAS, doctorante en lettres et histoire, Univeristé de Lausanne

JEUDI 20 OCTOBRE A 17H15
UNIL – MOULINE
GEOPOLIS, SALLE 2121

L’impérialisme est l’un des phénomènes historiques majeurs des 19e et 20e siècle. Il façonne le monde fortement inégalitaire d’aujourd’hui. Il réfère, pour le dire simplement, à un rapport de domination – à la fois économique, politique, culturel et technologique – entre des pays fortement industrialisés situés au centre du capitalisme mondial et des pays dont l’économie repose sur l’exportation de matières premières. Les impérialismes des grandes puissances européennes et des Etats-Unis ont fait l’objet d’une vaste littérature. La suprématie maritime, la force militaire, le pouvoir politique et surtout le potentiel économique sont autant de facteurs mis en avant pour expliquer les moyens de la domination.

Qu’en est-il de l’impérialisme suisse ? Cette question est restée longtemps taboue. Pour de nombreux historiens elle ne valait pas le détour. Un pays sans colonie, sans déboucher sur la mer et sans force militaire ne pouvait tout simplement pas avoir les moyens de la domination impérialiste. Depuis quelques années, les choses commencent à changer. Plusieurs recherches permettent désormais de dresser les contours d’un impérialisme à la suisse.

Quelles sont ses principales caractéristiques ? Quel en est le moteur essentiel ? Qui en sont les principaux protagonistes ? Quel rôle y joue l’Etat ? Voilà autant de questions auxquels cette séance du GRC tentera de répondre.

Venez nombreuses et nombreux,

Le Groupe Regards Critiques (GRC)

Publié dans Economie-Finance, Impérialisme, Politique, Suisse | Commentaires fermés sur Un impérialisme à la Suisse : état des lieux d’une question taboue

Résistances et luttes populaires au royaume du Bahreïn et dans les monarchies du Golfe

http://www.infosyrie.fr/wp-content/uploads/2012/02/bahrain-flags.jpg
Avec Maryam al-Khawaja, activiste et co-directrice du Centre du Golfe pour les droits de l’homme, Bahreïn

Jeudi 6 octobre 2016, 17h15
Géopolis, salle 2121

En 2011, des manifestations massives dans la foulée des soulèvements populaires en Egypte et Tunisie faisaient trembler la monarchie du Bahreïn. Les forces militaires du Conseil de Coopération du Golfe, composé en grande majorité de militaires saoudiens, suppléées par les forces de sécurité du Bahreïn, interviennent alors pour réprimer le mouvement populaire face à la menace d’une propagation de la révolution à la région du Golfe. Les masses populaires du Bahreïn ont poursuivi néanmoins leurs mobilisations et actions de résistance jusqu’à aujourd’hui.
Les états occidentaux ne restent pas seulement silencieux face à la répression du régime contre le mouvement populaire, mais elles y participentde manière directe ou indirecte par la livraison d’armes et/ou l’expertise militaire. La Suisse a également exporté du matériel de guerre au Bahreïn.

Maryam Al-Khawaja est l’une des principales militantes des droits de l’homme et de la démocratie au Bahreïn. Elle a été emprisonnée arbitrairement par les autorités du royaume en 2015 après une brève tentative de retour, alors qu’elle souhaitait aider à la libération de son père, l’activiste Abdulhadi Al-Khawaja.

Elle analysera les dynamiques du soulèvement populaire au Bahreïn depuis 2011 jusqu’à aujourd’hui, ainsi que le rôle des puissances régionales, notam- ment les monarchies du Golfe, et inter- nationales dans la répression contre les mouvements démocratiques et sociaux dans le royaume.

Publié dans Impérialisme, Politique, Révolution, mouvements sociaux | Commentaires fermés sur Résistances et luttes populaires au royaume du Bahreïn et dans les monarchies du Golfe

Turquie: d’un coup d’état militaire manqué à coup d’état institutionnel?

14354882_1783857435159311_257479557951402023_n

Le Groupe Regards Critiques a le plaisir de recommencer une nouvelle année académique et vous invite donc à sa première conférence intitulée:

Le jeudi 29 Septembre, à 17h15
UNIL – Mouline
Géopolis, salle 2121

Avec Ahmet NESIN, journaliste et auteur turc, et membre du Parti Démocratique des Peuples (HDP) en Turquie,
&
Cagla AYKA, universitaire et activiste turc, Université de Genève

Dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 juillet, une fraction de l’armée turque a tenté un coup d’Etat militaire contre le gouvernement de l’AKP, qui s’est soldé par un échec complet. Les raisons de cet échec sont multiples: l’absence du haut commandement et de la plus grande partie de l’armée dans la participation ou le soutien au coup d’Etat; la mobilisation massive de la police fortement contrôlée par l’AKP et des partisans les plus radicaux de l’AKP à Istanbul et à Ankara; l’opposition de tous les partis politiques non gouvernementaux, notamment du Parti Démocratique des Peuples (HDP) pro-kurde, malgré la répression terrible dont il fait l’objet de la part du gouvernement autoritaire de l’AKP.

La réponse du président Recep Tayyip Erdogan et de l’AKP ne s’est pas fait attendre et se poursuit jusqu’à aujourd’hui. Depuis le 16 juillet, les autorités ont limogé ou arrêté près de 81 000 personnes (soldats, policiers, juges, fonctionnaires), tandis qu’on assiste à un renforcement des politiques liberticides et autoritaires dans le pays. Les populations kurdes ont à nouveau été la cible du gouvernement de l’AKP en Turquie, mais également en Syrie.

Dans cette conférence, nos deux intervenants aborderons donc les conséquences du coup d’état militaire manqué sur la situation politique actuelle en Turquie et sur les résistances populaires, notamment sur les questions des libertés démocratiques et la question kurde.

Venez nombreuses et nombreux!

Publié dans Impérialisme, Politique | Commentaires fermés sur Turquie: d’un coup d’état militaire manqué à coup d’état institutionnel?

Identités nationales et nationalisme: retour sur les questions nationales dans les Balkans

13138845_1728219487389773_897913900012504016_n

Le Groupe Regards Critique co-organise une conférence avec l’Association des Etudiant.E.s albanais de l’UNIL (AEAUL) qui sera présentée par Bashkim Iseni, docteur ès Sciences politiques (UNIL) et directeur de la plateforme albinfo.ch.

Mercredi 11 mai à 17:15 Géopolis salle 2129

Dans le cadre des conflits dans les Balkans ayant débutés dès 1988 dus aux convictions mutuelles de chaque « peuple » d’être les seuls occupants légitimes de telle ou telle région (Kosovo), ou plus généralement dus aux questions territoriales et nationales, cette conférence proposera dans un premier temps de brièvement tracer les moments clés de ces divers conflits, ses raisons et ses conséquences et dans une deuxième partie, revenir sur les identités et questions nationales de la région d’aujourd’hui.

Sachant qu’après le démantèlement de la Yougoslavie titiste, la fièvre nationaliste a été une des principales causes des guerres et conflits, il serait donc nécessaire de revenir sur le cas du « peuple albanais » en particulier, entre nationalisme et patriotisme, du cas de la Macédoine, ainsi que de la composition ethnique du Kosovo actuel ainsi que du cas serbe, sachant que chaque partie interprète en sa faveur les documents de l’époque. Ainsi cette conférence discutera de différentes tendances et propose un regard critique sur une question bouleversante.

Cette conférence sera suivie d’un APERO!

Venez nombreuses et nombreux!

Le GRC et l’AEAUL

Publié dans Politique | Commentaires fermés sur Identités nationales et nationalisme: retour sur les questions nationales dans les Balkans