Palestine: apartheid, colonialisme, solidarité internationale

Jeudi 20 mai à 16h30 sur Zoom :  https://unil.zoom.us/j/6413848293 

La Nakba, l’expulsion de masse des Palestinien.ne.s, réalisée par l’armée des forces sionistes dans le cadre de la création de l’état d’Israël, a débuté en novembre 1947.  Aujourd’hui, 74 ans plus tard, la Nakba se poursuit avec l’occupation, le nettoyage ethnique,  la colonisation de peuplement et un régime d’apartheid .

La campagne suisse « Apartheid Free Zone » zone libre d’apartheid israélien, s’inspire de l’histoire du mouvement anti-apartheid en Afrique du Sud mené par L’ANC. Cette lutte a généré un énorme élan de solidarité à travers le monde et la pression internationale a contribué à la chute du régime raciste de l’apartheid sud- africain. Si hier l’apartheid était inacceptable en Afrique du Sud, aujourd’hui l’apartheid est inacceptable en Israël/Palestine. Pour discuter de la situation en Palestine et de la campagne Apartheid free Zone, le Groupe Regards critiques vous invite à une conférence avec Mary Honderich et Mona Dennaoui, militantes du collectif AFZ Genève.

Conférence/discussion : « les luttes de l’immigration, une force politique autonome ? »

Le jeudi 23 novembre 2017, 17h15, géopolis 2121.

Le Groupe Regards Critiques a le plaisir d’inviter deux militant.e.s du Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires, et vous convie donc à une séance qui portera sur les luttes de l »immigration en France.

Plus précisemment, ces deux militant.e.s viendront présenter le FUIQP, puis il s’agira de discuter de l’articulation de l’oppression de classe, de race, et de sexe, et de la possibilité de construction d’une force politique autonome des immigrations et des quartiers populaires.

On se réjouit de vous y retrouver !

Le GRC

SORTIR DE L’APARTHEID ISRAÉLIEN UNE APPROCHE SUD-AFRICAINE

CONFÉRENCE-DÉBAT SOUTENU PAR LE GRCIsrael-Apartheid

Lundi 27 avril
Unil-Géopolis, salle 2224

avec Na’eem Jeenah, directeur exécutif de l’Institut de recherche Afro-Middle East Center, basé à Johannesburg, Afrique du Sud

En partant de son expérience de chercheur et de militant, Na’eem Jeenah
abordera les questions suivantes : sur quels concepts la société israélienne estelle
fondée ? Comment briser la perception ethnocratique dominante et remplacer
les lois et pratiques discriminatoires? Comment convaincre un public averti à
rejeter la rhétorique israélienne concernant une démocratie juive et une sécurité
basée sur l’exclusion de l’autre, comment obtenir l’application de normes
démocratiques ?

OGRANISATION : BDS-SUISSE ; ACTION PALESTINE ; GROUPE REGARDS CRITIQUES (GRC)

https://fr-fr.facebook.com/actionpalestineUnilEpfl
action.palestine@riseup.net
http://www.bds-info.ch

Boycott académique: rôle des universités

Jeudi 26 mars, 17h15
Géopolis, salle 2121

BDSAvec Eva Gammenthaler, militante de la campagne BDS Suisse qui appelle au Boycott, aux Sanctions et aux Retraits des Investissements contre Israël jusqu’à ce qu’il applique le Droit International et les principes universels des Droits Humains. Diplômée en relations internationales et membre active du groupe BDS à l’Université Libre de Bruxelles, elle viendra nous parler de la question du boycott académique, en expliquant la complicité des universités israéliennes dans l’occupation des territoires palestiniens, et les différentes actions que l’on peut mener ici dans nos universités pour s’y opposer. Le rôle des acteurs académiques (profs, assistants) sera aussi discuté. Ses propos seront appuyés par des illustrations d’actions, dans lesquelles elle a activement participé, qui rappellent que le boycott académique, notamment en Suisse, a déjà remporté des victoires.

Apartheid en Israël : en quoi cela me concerne?

Mercredi 25 mars, 17h15
Géopolis, salle 2137

International Israeli Apartheid Week 2015

mur gazaAvec Olivia Zémor, journaliste de métier et co-fondatrice de l’association CAPJPO-EuroPalestine, viendra nous parler des modalités et des particularités du système d’apartheid israélien. Elle expliquera ensuite les raisons pour lesquelles la situation palestinienne nous concerne et présentera certains moyens d’action que nous avons à notre disposition. Elle nous parlera ainsi plus particulièrement de la campagne de Boycott Désinvestissements et Sanctions (BDS), initiée par des organisations de la société civile palestinienne en 2005, et actuellement menée dans de nombreux pays du monde.