Beauvoir, Cixous, Butler : Appareils conceptuels de la théorie féministe

La semaine prochaine, l’OrPhi vous propose d’assister à …
Beauvoir, Cixous, Butler : Appareils conceptuels de la théorie féministe. Présentation de Julia Cela et Valentine Bovey (Étudiantes à l’UNIL), Jeudi 28 mars à 18h00, dans la salle 3174 de l’Antropole.
Le militantisme, en se désolidarisant de la théorie reporte la question féministe sur l’agir uniquement. Le féminisme, dans son évolution, a pourtant toujours été sous-tendu d’appareils conceptuels complexes rattachés à divers champs des sciences humaines et sociales. C’est donc par l’examen, et plus précisément l’examen de la variété de ces structures théoriques que nous entendons extraire le féminisme du réflexe partisan, organisé autour de principes monolithiques qui se passent de réflexion théorique.
Pour ce faire, un parcours tripartite qui se saisit des mutations des théories féministes dans la deuxième partie du XXesiècle. Trois autrices jalonnent ce parcours : Simone de Beauvoir, Hélène Cixous et Judith Butler. Trois manières, donc, de problématiser la question des sexes, du genre et de leur essence dans trois disciplines différentes. Trois académiciennes en lutte. Trois manières de refigurer la question de l’égalité des sexes.
Corpus :
1949 : Le deuxième sexe, Beauvoir.
1975 : « Le rire de la Méduse » , in : L’Arc, n°61 : Simone de Beauvoir et la lutte des femmes, Cixous.
2010 : Le rire de la Méduse et autres ironies, Cixous.
1990 : Gender Trouble, Butler.
Toutes ces informations se trouvent également sur nos affiches, notre Page Facebook
En espérant vous y voir nombreuses et nombreux !

 

 

Vous aimerez aussi...