Association

Pourquoi cette association?

Les buts de l’association sont principalement de proposer des rencontres régulières afin de faire connaissance et d’établir des contacts, tout en mettant à disposition un lieu d’échange et des réunions régulières pour les étudiant-e-s LGBT et leur-s ami-e-s. Et cela, tant sur le site universitaire que dans le « monde externe ».
Au déla d’une idée récréative, Plan-Queer se veut aussi capable d’informer et soutenir moralement tout-e-s étudiant-e-s concerné-e-s par l’homosexualité, la bisexualité et la transsexualité; favoriser la reconnaissance des différences sexuelles au sein des Hautes Ecoles et des Ecoles Professionnelles et de proposer des pôles de débat et de recherche autour des thématiques LGBT, Queer et du genre.

C’est pour qui?

Axé principalement sur l’UNIL et l’EPFL, plan-Queer veut aussi créer des liens avec les autres Hautes Ecoles lausannoises, comme l’EHL ou l’HEP. Nos activités restent ouvertes à tous ceux qui ont un lien avec le monde estudiantin: professeurs, assistants et anciens étudiants sont toujours les bienvenus à nos rencontres.

C’est quoi Queer?

Queer est un terme anglais adressé comme insulte aux lesbiennes, gays, trans et bisexuels aux Etats-Unis durant des générations, qui signifie litteralement «étrange, louche, bizarre». Dès la fin des années 80, il est récupéré, et revendiqué par les militant-e-s de la cause homosexuelle. Sous ce terme se cache aujourd’hui non seulement une différence, mais aussi une manière positive de vivre et de penser les diversités LGBT.

Le drapeau arc-en-ciel

RainbowLe drapeau arc-en-ciel proprement dit a été conçu et réalisé à la main par le graphiste et militant politique américain Gilbert Baker, alors âgé de 27 ans, pour la Gay and Lesbian Freedom Day Parade de San Francisco le 25 juin 1978. La version originelle à 8 couleurs a été remaniée plusieurs fois jusqu’à sa version définitive à 6 couleurs symbolisant, de haut en bas: le rouge pour la vie, l’orange pour la santé, le jaune pour le soleil, le vert pour la sérénité, le bleu pour l’harmonie, le violet pour l’esprit. Le rose pour le sexe et le tourquoise pour l’art ont été supprimés entre temps.
Il est vraisemblable que le choix de l’arc-en-ciel comme symbole de ralliement de la communauté homosexuelle est une référence à la chanson Over the rainbow chantée dans le film The Wizard of Oz (Le Magicien d’Oz) par l’actrice Judy Garland, icône gay dont l’enterrement a indirectement provoqué les émeutes de Stonewall (que la gay pride commémore chaque année). Ce choix peut également s’expliquer par la diversité des couleurs en symbole de diversité d’orientation sexuelle de par le monde.
Aujourd’hui on retrouve ce drapeau sur la planète entière dans les lieux les plus insolites. Elle a été même intégrée dans la station de métro Beaudry à Montréal, juste à côté du village gay.