Création/Créativité : regards croisés

CherEs étudiantEs et professeurEs,
Du jeudi 11 avril au vendredi 12 avril, l’OrPhi a l’immense plaisir de vous convier à…

Création/Créativité : regards croisés.
Colloque de l’OrPhi en collaboration avec le CREALP.
Jeudi 11 avril (2121 Géopolis) :
17:15 – 19:15 : Albino Lanciani. Le jeu et le jeu esthétique.
Les phénoménologues se sont souvent occupés d’esthétique et d’art. Il suffit de se souvenir des recherches de Merleau-Ponty, de Dufrenne et d’Ingarden. Husserl lui-même a donné plusieurs sujets de recherche dans ce domaine. Curieusement, peut-être parce qu’il s’agissait de la « petite monnaie » si chère au fondateur de la phénoménologie, on a presque oublié ses recherches sur le thème esthétique. Dans cet exposé l’on reprendra les analyses de Husserliana XXIII, celles consacrées en particulier au monde de la phantasia et de l’imagination. En effet, que se passe-t-il lorsqu’on va assister à une pièce de théâtre ? Comment se fait-il qu’à un certain moment on décroche du monde réel pour s’immerger dans le monde du comme si ?
Il s’agira donc d’explorer le statut ontologique de ce qu’on va créer dans un vécu esthétique, d’en établir les rapports avec le monde de la réalité, mais surtout d’en voir les relations avec le monde du jeu (dans tous ses sens) qui apparaît désormais comme le pivot soutenant la création au sens large. Le vécu esthétique n’est plus seulement l’un des éléments spécifiques de la contemplation artistique, mais l’une des composantes essentielles de tout acte de création.
Vendredi 12 avril (2121 Géopolis) :
15:30 – 17:30 : Mickaël Tolck. Les créations mentales du lecteur et les limites de l’exégèse littéraire.
Nous considérons aisément les écrivains comme les créateurs d’univers fictionnels, et il est tout aussi évident que ces univers n’existent, en tant que fiction, que s’ils se recomposent dans l’esprit d’un lecteur par l’intermédiaire du texte. De ce fait, nous pouvons ajouter l’idée que le lecteur participe au processus de création. Dès lors, de la constitution d’une illusion référentielle à l’exégèse dépassant nettement les intentions de l’auteur, comment stratifier les différents apports du lecteur dans l’interprétation du texte, sans être soupçonné de trahir l’auteur ?
Nous proposerons l’état des lieux d’une réflexion à propos de la forgerie des représentations à l’œuvre au fil de la lecture, en nous appuyant dans un second temps sur quelques exemples textuels qui viseront à démontrer que plus un texte se prête au déploiement des représentations, plus nous pouvons garantir la qualité de ce dernier comme objet esthétique indépendamment des intentions conscientes de l’écrivain.
17:30 – 19:30 : Vérène Quadranti. De l’origine archéologique du faire de l’artiste.
Que veut dire créer ? S’il y a des conditions pour que l’on puisse parler de création, quelles sont-elles ? Quel est le lien entre la liberté et la création ? Le terme de création est-il réservé aux seules productions artistiques ? Toute trace manifeste réalisée sur un support est-elle une activité de création ? Ce qui peut se résumer à : quelles sont les conditions à partir desquelles on peut parler de création ?
La condition fondamentale est celle de la liberté, mais que veut-dire liberté ? Est-elle « une indépendance de la volonté se déterminant en vue d’une fin dont elle a l’idée » (Kant) ? Est-elle une soumission de la volonté à la raison (Platon) ? Est-elle la possibilité de dépasser par la raison l’irrationalité du prétendu « sentiment brut » en lui donnant sens ? Est-ce la réalisation du « sentiment brut » ?
Il n’y a pas une Liberté, mais des libertés. Il n’y a de liberté que dans l’action, dans l’engagement. Comme le dit Sartre : « Nous voulons la liberté pour la liberté (étant « condamnés à être libre ») et à travers chaque circonstance particulière » (J. P. Sartre, L’existentialisme est un humanisme).
À mon sens, la liberté n’est pas dans l’immédiateté, mais dans la construction.
Toutes les présentations sont organisées comme il suit : une heure de présentation suivie d’une heure (maximum) de questions (un petit apéro aura lieu, les deux jours, à partir de 19:30).
Ces informations se trouvent également sur nos affiches, notre Page Facebook.
S’agissant d’un évènement particulier, nous serions très heureux de vous y voir !

Avec nos meilleures salutations,
Le comité de l’OrPhi.

Vous aimerez aussi...