Numéro 40 – Titre de travail

Les liens complexes qu’entretiennent les notions de travail et de création artistique forment
un champ fertile tant pour la production de textes de fiction que pour l’émergence de prises de position
politiques. Archipel a souhaité explorer ces liens dans son quarantième numéro, Titre de travail. Afin de mieux
circonscrire la notion même de « travail », moins familière à notre revue que celle de littérature, nous
avons choisi de collaborer cette année avec COSPOL, le comité des étudiant·e·s en sciences politiques de
l’UNIL.

 

 

SOMMAIRE

Le Cahier :

Le travail en question
Etienne Furrer / De la nécessaire radicalité contre le travail
Carla Vaucher / Le processus de subjectivation à l’épreuve de la cadence bureaucratique
Adriana Stimoli / Le culte de l’esprit d’entreprise
Anouk Essyad / « C’est en tant que travailleurs que les Arabes ripostent au racisme»: de la participation des travailleurs arabes au mouvement ouvrier
Le travail du texte

Julie Gilbert / Carnet de travail
AJAR / Je pouvais faire ce que je voulais, personne ne me remarquait
Questions de travail (entretiens)
Jérôme Meizoz / Marianne Brun / Sébastien Meier / Camille Luscher / Nicolas Verdan / Odile Cornuz
Portfolio: Nicolas Berger, Série 2

Poursuites :
Céline Zufferey / Genèse
Julie Heger / La Ligne huit de l’autobus de Caen

La Sorge :
Julien Burri / La Forêt
Robin Corminboeuf / Nathan ou la solitude
Basile Seppey / Cousteau ou La vie aquatique

 

Vous aimerez aussi...